Rencontre avec des objets familiers de Jean-Pierre Lemesle

Rencontre avec des objets familiers de Jean-Pierre Lemesle

Dessins de Gilles Vidal
Préface de Jean Orizet

Jean-Pierre Lemesle le malicieux, l’amoureux inconditionnel de Ponge, de Queneau et de Prévert, nous revient, après avoir bricolé une association "L’Urbaine de poésie", avec Jean L’Anselme et effectué un voyage au pays de la paix dont il a rapporté une anthologie, Les Plus Beaux Poèmes pour la paix, que nous avons éditée en 2005.
Cette "rencontre avec des objets familiers", qu’il nous propose aujourd’hui est un petit chef-d’oeuvre d’observation parfois polissonne, bourré d’humour et d’émotion, qui nous fait regarder différemment tous ces objets qui nous entourent.
Illustré par le peintre Gilles Vidaln délicat mais parfois féroce, qui accentue au trait épais l’effet d’instantanés poétiques, ce livre usuel est à mettre entre toutes les mains adroites, à gauche ou maladroites.

Paru le 1er décembre 2006

Éditeur : Le Cherche-Midi

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.