Rencontre avec des objets familiers de Jean-Pierre Lemesle

Rencontre avec des objets familiers de Jean-Pierre Lemesle

Dessins de Gilles Vidal
Préface de Jean Orizet

Jean-Pierre Lemesle le malicieux, l’amoureux inconditionnel de Ponge, de Queneau et de Prévert, nous revient, après avoir bricolé une association "L’Urbaine de poésie", avec Jean L’Anselme et effectué un voyage au pays de la paix dont il a rapporté une anthologie, Les Plus Beaux Poèmes pour la paix, que nous avons éditée en 2005.
Cette "rencontre avec des objets familiers", qu’il nous propose aujourd’hui est un petit chef-d’oeuvre d’observation parfois polissonne, bourré d’humour et d’émotion, qui nous fait regarder différemment tous ces objets qui nous entourent.
Illustré par le peintre Gilles Vidaln délicat mais parfois féroce, qui accentue au trait épais l’effet d’instantanés poétiques, ce livre usuel est à mettre entre toutes les mains adroites, à gauche ou maladroites.

Paru le 1er décembre 2006

Éditeur : Le Cherche-Midi

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Jacques Ancet

La dernière phrase

Il n’y a ni drame ni déchirure.
On dirait dans le jour un infime
vertige. Rien ne change mais tout
vacille. ce qu’on voit, on le voit
comme s’il venait de s’absenter
et que chaque objet portait encore
une trace de ce qui s’éloigne.
Un peu de chaleur avant le froid.
Une attente qui n’attend plus rien.

Jacques Ancet, La dernière phrase, Frontispice de Paul Hickin, Éditions Lettres vives, 2004.