Quand bien même d’Isabelle Bonat-Luciani

Quand bien même d'Isabelle Bonat-Luciani

Peut-être qu’un jour
tu t’es couché
au fond de toi.
Peut-être qu’un jour
tu t’es souvenu
enfant.
Peut-être qu’on
ne t’a jamais dit
comment naissent
les oiseaux
ni les regards.
Peut-être qu’un jour
au bord de ton ombre
nous irons
les veinures pleines
nous étourdir
et jeter au feu
les phrases en trop
et celles qui ne sont
pas encore venues.

Paru le 1er juin 2016

Éditeur : Les Carnets du Dessert de Lune

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Cahier de création

Et s’il ne restait que la force du chant
la puissance impalpable d’un cœur de graminées
le bonheur insondable du chœur rythmé
la sobriété généreuse des souffles mêlés
et s’il ne restait que le giron de la transe
berceau de nos rêves en nos chevelures dénouées
claquement de mains et chairs libérées
bras serpentins et hanches agitées
et s’il ne restait que la solidité de nos rêves

Sabrina Sow, Cahier de création, Illustrations d’Alexis Christiaen, Éditions de l’espèce, 2020.