Quand bien même d’Isabelle Bonat-Luciani

Quand bien même d'Isabelle Bonat-Luciani

Peut-être qu’un jour
tu t’es couché
au fond de toi.
Peut-être qu’un jour
tu t’es souvenu
enfant.
Peut-être qu’on
ne t’a jamais dit
comment naissent
les oiseaux
ni les regards.
Peut-être qu’un jour
au bord de ton ombre
nous irons
les veinures pleines
nous étourdir
et jeter au feu
les phrases en trop
et celles qui ne sont
pas encore venues.

Paru le 1er juin 2016

Éditeur : Les Carnets du Dessert de Lune

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Léopold Sédar Senghor

Femme noire

Femme nue, femme noire
Vêtue de ta couleur qui est vie,
de ta forme qui est beauté !
J’ai grandi à ton ombre ;
la douceur de tes mains bandait mes yeux.
Et voilà qu’au cœur de l’Été et de Midi,
je te découvre, Terre promise,
du haut d’un haut col calciné
Et ta beauté me foudroie en plein cœur,
comme l’éclair d’un aigle.

Léopold Sédar Senghor, 1906-2001, « Femme noire », Chants d’ombre, Éditions Points, 2021.