Qu’il vive - Poèmes de René Char

© Stéphane Lavoue

QU’IL VIVE - POÈMES DE RENÉ CHAR
AU THÉÂTRE DU VIEUX-COLOMBIER
Le 3 mars à 15h


Dits par Dominique Blanc de la Comédie-Française, avec Séverine Ballon au violoncelle.
Choix des poèmes de Marie-Claude Char.



La poésie me volera ma mort, prédisait le poète de l’Isle-sur-Sorgue. Trente ans après sa disparition ses mots ne cessent d’irriguer nos vies.
Et Dominique Blanc de porter haut sa parole ardente.
L’archet buissonnier de Séverine Ballon l’accompagne dans sa lecture d’aujourd’hui, comme un lied au long cours.
C’est solaire et nocturne à la fois. Irradiant et blessé. Amoureux et lucide. Intime et légué à tous.

Sophie Nauleau

Poème
de l’instant

Treizième poésie verticale

Aujourd’hui je n’ai rien fait.
Mais beaucoup de choses se sont faites en moi.

Des oiseaux qui n’existent pas
ont trouvé leur nid.
Des ombres qui peut-être existent
ont rencontré leurs corps.
Des paroles qui existent
ont recouvré leur silence.

Ne rien faire
sauve parfois l’équilibre du monde
en obtenant que quelque chose aussi pèse
sur le plateau vide de la balance.

Roberto Juarroz, Treizième poésie verticale, traduit de l’argentin par Roger Munier, Librairie José Corti, 1993.