Qu’il vive - Poèmes de René Char

© Stéphane Lavoue

QU’IL VIVE - POÈMES DE RENÉ CHAR
AU THÉÂTRE DU VIEUX-COLOMBIER
Le 3 mars à 15h


Dits par Dominique Blanc de la Comédie-Française, avec Séverine Ballon au violoncelle.
Choix des poèmes de Marie-Claude Char.



La poésie me volera ma mort, prédisait le poète de l’Isle-sur-Sorgue. Trente ans après sa disparition ses mots ne cessent d’irriguer nos vies.
Et Dominique Blanc de porter haut sa parole ardente.
L’archet buissonnier de Séverine Ballon l’accompagne dans sa lecture d’aujourd’hui, comme un lied au long cours.
C’est solaire et nocturne à la fois. Irradiant et blessé. Amoureux et lucide. Intime et légué à tous.

Sophie Nauleau

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.