Prix Nelly-Sachs

Le Prix, étroitement lié dès le début aux travaux de l’association ATLAS, est décerné chaque année dans la ville d’Arles, en novembre, lors des Assises de la traduction littéraire.

Depuis 1995 le lauréat s’y voit confier l’animation d’un atelier de traduction poétique.

Lauréats :
  • 1988 : Maurice Regnaut, Mausolée, traduit de l’allemand d’Enzensberger d’Hans Magnus, Éditions Gallimard, 2007.
  • 1989 : Jean-Baptiste Para, L’océan et l’enfant, traduite de l’italien de L’oceano e il ragazzo de Giuseppe Conte, Éditions Arcane 17, 2002.
  • 1990 : Jean-Yves Masson, Avant le jour, poèmes d’Hugo von Hofmannsthal traduits de l’allemand, Éditions de La Différence, 1990.
  • 1991 : Didier Lamaison, Poésie, poèmes de Carlos Drummond de Andrade traduits du portugais, Éditions Gallimard, 1990.
    Nata Minor, Eugène Onéguine, traduits du russe de Pouchkine, Éditions du Seuil,

Poème
de l’instant

Ana Istarú

Saison de fièvre

Yo soy el día.
Mi pecho izquierdo la aurora.
Mi otro pecho es el ocaso.

Je suis le jour.
Mon sein gauche l’aurore.
Le droit, le crépuscule.

Anna Istarú, Saison de fièvre, Traduit de l’espagnol (Costa Rica) par Gérard de Cortanze, La Différence, Éditions Unesco, 1997.