Prévision

Dominique Sorrente

PRÉVISION

Un jour, quand je serai
poussière,
il ne faudra pas
me crier après
si je glisse un peu
sous votre paupière.

Je m’envolerai
du mieux que je peux,
demandant au vent de me disperser.

Mes mots sont en vrac dans un des tiroirs,
piochez-les gaiement
à pleines poignées,

puis emmenez-les
le long du trottoir
pour la délicieuse balade du soir.

Et laissez-les faire
s’ils se roulent par terre
en flots de poussière.
C’est bien leur manière…

Pourvu qu’ils se fassent de nouveaux amis,
je serai fier d’eux, mes charmants
mots de compagnie.

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.