Portrait du poète en soufi d’Abdelwahab Meddeb

Portrait du poète en soufi d'Abdelwahab Meddeb

Le recueil se compose de poèmes sans titres, numérotés, qui se succèdent comme les étapes d’un voyage à la fois géographique et intérieur. Néo-nomade, le poète chemine à l’horizon du monde, qu’il lit comme un Livre. Ses échappées le conduisent au loin, de la Corée aux Caraïbes, du Bengale à la côte ouest de l’Amérique. Pus proches, ses haltes vont aussi de Tunis à Berlin, de Tanger à Paris, de Madrid au Caire, d’Alexandrie à Siwa ou Jérusalem. Il circule à travers le territoire et la mémoire des langues d’Orient et d’Occident. Il est comme un soufi d’un nouveau genre, en quête de la poésie globale de notre temps. L’auteur Abdelwahab Meddeb, tunisien de culture française, est une personnalité importante du monde culturel. Il est écrivain, poète, philosophe et universitaire. Il produit et anime chaque vendredi sur France Culture l’émission « Cultures d’islam ». Il a enseigné aux universités de Yale, Genève et Nanterre. Il a été lauréat en France de plusieurs prix littéraires.

Paru le 1er novembre 2014

Éditeur : Belin/ Po&sie

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.