Portrait du poète en soufi d’Abdelwahab Meddeb

Portrait du poète en soufi d'Abdelwahab Meddeb

Le recueil se compose de poèmes sans titres, numérotés, qui se succèdent comme les étapes d’un voyage à la fois géographique et intérieur. Néo-nomade, le poète chemine à l’horizon du monde, qu’il lit comme un Livre. Ses échappées le conduisent au loin, de la Corée aux Caraïbes, du Bengale à la côte ouest de l’Amérique. Pus proches, ses haltes vont aussi de Tunis à Berlin, de Tanger à Paris, de Madrid au Caire, d’Alexandrie à Siwa ou Jérusalem. Il circule à travers le territoire et la mémoire des langues d’Orient et d’Occident. Il est comme un soufi d’un nouveau genre, en quête de la poésie globale de notre temps. L’auteur Abdelwahab Meddeb, tunisien de culture française, est une personnalité importante du monde culturel. Il est écrivain, poète, philosophe et universitaire. Il produit et anime chaque vendredi sur France Culture l’émission « Cultures d’islam ». Il a enseigné aux universités de Yale, Genève et Nanterre. Il a été lauréat en France de plusieurs prix littéraires.

Paru le 1er novembre 2014

Éditeur : Belin/ Po&sie

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.