Poésies complètes de Marcel Lecomte

Poésies complètes de Marcel Lecomte

Pour Marcel Lecomte (1900-1966), la poésie est l’art le plus riche, le plus difficile et le plus périlleux qui soit : une alchimie qui permet au poète d’établir son miroir magique. Lecomte est un contemplatif ; il cherche le réel sous les apparences de la réalité, et fait du poème "un réel hors réel". S’il prend part au premier groupe surréaliste apparu en Belgique - avec Camille Goemans et Paul Nougé -, il est aussi le premier à s’en éloigner. Cette aventure collective aura donné des individualités, celle de Lecomte étant à deviner dans Le Spectateur effacé et le Voyageur immobile. Proche de Franz Kapfka, de Jean Paulhan, Lecomte est aussi l’ami de René Magritte dont il a - aux dires mêmes de celui-ci - orienté la peinture. Du reste, il règne dans de nombreux poèmes de Lecomte le même climat de mystère que celui qui définit les oeuvres de Magritte et de Giorgio de Chirico.

Paru le 1er avril 2009

Éditeur : La Différence

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Anise Koltz

Le porteur d’ombre

Et si mon poème n’était qu’un visa
pour un pays lointain
une facture impayée
un compte à découvert

Anise Koltz, Le porteur d’ombre, Éditions Phi, 2001.