Poèmes dans le métro parisien

Du 9 mars à l’été 2022

Avec les poèmes de

JEANINE BAUDE, L’Éphémère - 88 plaisirs fugaces © Éditions Bruno Doucey, 2022.
ZÉNO BIANU, Là où dansent les éphémères © Le Castor Astral, 2022.
FRANÇOIS DE CORNIÈRE, Là où dansent les éphémères © Le Castor Astral, 2022.
SEYHMUS DAGTEKIN, Là où dansent les éphémères © Le Castor Astral, 2022.
CYRIL DION, À l’orée du danger © Éditions Actes Sud, 2022.
GAËLLE JOSSE, Et recoudre le soleil © Notabilia / Noir sur Blanc, 2022.
HÉLÈNE LANSCOTTE, Là où dansent les éphémères © Le Castor Astral, 2022.
EMMANUEL MOSES, Là où dansent les éphémères © Le Castor Astral, 2022.
ORIANNE PAPIN, L’Éphémère - 88 plaisirs fugaces © Éditions Bruno Doucey, 2022.
JEAN PORTANTE, Là où dansent les éphémères © Le Castor Astral, 2022.

Partenaires

RATP

Poème
de l’instant

Chanson de l’enfance

Lorsque l’enfant était enfant,
il marchait les bras ballants,
il voulait que le ruisseau soit une rivière.
Et la rivière, un fleuve.
Que cette flaque soit la mer.

Lorsque l’enfant était enfant,
Il ne savait pas qu’il était enfant.
Tout pour lui avait une âme
et toutes les âmes n’en faisaient qu’ une.

Peter Handke, « Chanson de l’enfance ».