Poèmes De Kim Myong-in

Poèmes De Kim Myong-in

Traduit du coréen par Hyunja Kim-Schimdt

Kim Myong-in commence à publier ses premiers poèmes dans des revues Anti-poésie qu’il créa en 1975. Aux antipodes d’une poésie éthérée dépourvue de contexte réaliste, ce groupe rejette d’emblée toute poésie dérivant d’une esthétique du vague, de l’abstrait, sans la moindre réalité concrète. Il préconise un nouveau registre poétique qui transpose des faits réels de notre quotidien, nos récits personnels empreints souvent de nos souffrances les plus intimes. La poésie de Kim Myong-in est profondément marquée par son enfance et par les drames qu’a connu la Corée au cours du siècle.

Paru le 1er juin 2003

Éditeur : Le Temps des cerises

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

« Fabulation »

« Cela » : cet inconnu sis au plus intime de soi comme une abeille lovée dans l’ombre pourpre des pétales d’une rose tout en plis et replis pour s’y nourrir de son odeur, de ses sucs, de sa chair, de sa tiédeur. De ses secrets.

Sylvie Germain, « Fabulation », Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.