Poèmes

La Vie en désordre

Bernard Noël

je t’aime dans le présent du mot
cependant qu’il me désespère
tant il remue de jamais assez Bernard Noël, La Vie en désordre, Éditions L’Amourier, 2005

Courage / Courrèges

Jean-Pierre Verheggen

Rappelons-nous que la poésie se niche aussi
dans les voisinages, tant congrus qu’incongrus,
voire crus ! - de mots parfois peu congénères
qui sommeillent dans le même dictionnaire !
Qu’on les réveille et voilà le substantif courage,
apparemment sans cousinage avec la poésie,
qui soudain s’accoquine, de manière inattendue,
avec André Courrège, le grand couturier,
inventeur , dans les années 60 de la jupe-culotte
qu’osèrent porter en rue de courageuses femmes
prêtes à affronter les (…)

Courir

Cécile Coulon

La course, la vraie, est une fureur carnivore. Un astre brûlant caché dans les jointures du corps ; elles grincent, la nuit, comme un miracle froissé. Une force qui rugit, à laquelle nous sommes forcés de croire puisque qu’il n’y a qu’elle qui puisse suspendre aux crochets des montagnes des femmes et des hommes emplis de cette beauté brutale qui ne supporte ni la lenteur, ni les cris, ni ces bouquets d’amnésie qu’on s’offre pour éviter d’avoir mal. » Cécile Coulon extrait de « Courir », Les ronces, (…)

Rivages oubliés

Nous sommes devenus des noms innombrables
Immigrants ensemble
Les vêtements de la parole sont à présent secs
Et pour les sanglots
Le voyage Accroche des pinces à linge
Là-haut
Sur les cordes du vent. Gebran Saad, Rivages oubliés, traduit de l’arabe (Syrie) par Antoine Jockey, Éditions LansKine, 2019.

Inédit

Gil Jouanard

Seul l’inespéré
donne à la vie
le goût de vivre Gil Jouanard, Inédit pour le Printemps des Poètes

If

If you can dream - and not make dreams your master ;
If you can think - and not make thoughts your aim ;
If you can meet with Triumph and Disaster
And treat those two impostors just the same ;
Et si tu peux rêver sans n’être qu’un rêveur
Et que tu peux penser sans n’être qu’un penseur,
Si Triomphe et Désastre croisent ton chemin
Et que face à ces pièges tu sais rester serein ; … Rudyard Kipling, extrait de (…)

L’ivre de mots

Pleure si tu es un homme. Stéphane De Groodt, L’ivre de mots, Éditions de l’Observatoire, 2019

L’ivre de mots

Se risquer à vivre.
c’est bien le minimum. Stéphane De Groodt, L’ivre de mots, Éditions de l’Observatoire, 2019

L’ivre de mots

Le courage n’est pas
de faire quelque chose
que les autres ne font pas,
c’est de ne pas faire
ce que font tous les autres. Stéphane De Groodt, L’ivre de mots, Éditions de l’Observatoire, 2019

Sortie de route

Flora Souchier

Un envol de jupes plus lourd que ma conscience
Je branche les projecteurs
Je marche dans ma peur
Le froid vient dans les rideaux noirs
L’automne est un crépuscule
Je m’évanouirais bien si j’en avais la force Flora Souchier, Sortie de route, Cheyne éditeur, 2019

Poème
de l’instant

Jean-Pierre Verheggen

Courage / Courrèges

Rappelons-nous que la poésie se niche aussi
dans les voisinages, tant congrus qu’incongrus,
- voire crus ! - de mots parfois peu congénères
qui sommeillent dans le même dictionnaire !
Qu’on les réveille et voilà le substantif courage,
apparemment sans cousinage avec la poésie,
qui soudain s’accoquine, de manière inattendue,
avec André Courrège, le grand couturier,
inventeur , dans les années 60 de la jupe-culotte
qu’osèrent porter en rue de courageuses femmes
prêtes à affronter les quolibets, les regards
lubriques, les injures et autres harcèlements
machistes d’effrontés « passant qui passent »

Saluons donc, aujourd’hui plus que jamais,
ces « hirondelles printanières », ces militantes
avant-gardistes qui n’hésitèrent pas -ô avril ! -
« à se découvrir d’un fil » pour défendre

la Beauté et la Liberté poétique de leur corps !

Jean-Pierre Verheggen « Courage / Courrèges », inédit pour le Printemps des Poètes 2020