Poème à une étrangère de Porforio Mamani Macedo

Poème à une étrangère de Porforio Mamani Macedo

Porfirio Mamani-Macedo est né à Arequipa (Pérou) en 1963. Docteur es lettres à la Sorbonne Nouvelle. Il a obtenu son diplôme d’avocat à l’Université Catholique Santa Maria, et a fait ses études de Lettres à l’Université Nationale de San Agustin (Arequipa). Il écrit poèmes et nouvelles pour plusieurs revues littéraires en France. Actuellement, il réside à Paris et enseigne à l’Université de Picardie Jules Verne.

"Etrangère I

Une nuit
et encore une nuit
tout pour rencontrer tes yeux
et ton sanglot embaumé d’existence.

Ce regard transparent qui est le tien
celui que les vents soufflent
il ne me quittera pas.

Toi qui m’offres
un océan dans tes yeux
à mon chant aussi
se mêleront tes rêves.

Comment ne pas sentir le soleil
à la fenêtre de ton âme
comme un fleuve
d’espoir dans ton regard."

Paru le 1er mars 2005

Éditeur : Editinter

Genre de la parution : Version bilingue

Poème
de l’instant

Louis Aragon

L’amour qui n’est pas un mot

Ma vie en vérité commence
Le jour que je t’ai rencontrée
Toi dont les bras ont su barrer
Sa route atroce à ma démence
Et qui m’as montré la contrée
Que la bonté seule ensemence

Tu vins au cœur du désarroi
Pour chasser les mauvaises fièvres
Et j’ai flambé comme un genièvre
À la Noël entre tes doigts
Je suis né vraiment de ta lèvre
Ma vie est à partir de toi

Louis Aragon, « L’amour qui n’est pas un mot », Le roman inachevé, Éditions Gallimard.