Po&sie n°125

Po&sie n°125

Pierre Lartigue, par Florence Delay
Mahmoud Darwish, par Abdelwahab Meddeb
Groethuysen et Hölderlin, par Richard Rand
Conrad Aiken, Le pèlerinage de Festus, par Bernard Pautrat
Maciej Niemiec, Poèmes, par Fernand Cambon
Derek Mahon et Ciaran Carson, Trois poèmes, Cinq sonnets,
par Raymond Farina
Antjie Krog, Chants maritaux, par Denis Thouard
Charles Racine, Poèmes
Sereine Berlottier, Notes pour un revenir
Olivier Kachler, Bribes ou poèmes
Emmanuel Laugier, Poèmes du revoir americain & autres paysages
João Guimarães Rosa, Páramo : Étendues, par Matthieu Dosse
Laurent Jenny, L’Inde en moi
Marc Froment Meurice, À coups tôt tiré
Claude Mouchard, Du Darfour à la Loire avec Ousmane pour commencer
Carlo Ginzburg, L’épître à Cangrande et ses deux auteurs, par Martin Rueff

Paru le 1er janvier 2009

Éditeur : Belin/ Po&sie

Genre de la parution : Revue

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.