Po&sie 145-146

Po&sie 145-146

In memoriam Robert Davreu
Franz Kafka, Browska, traduit de l’allemand par Robert Kahn
Friedrich Nietzsche, Poèmes lyriques, traduits de l’allemand et présentés par Guillaume Métayer
Joseph Brodsky, À Seamus Heaney, traduit du russe par Véronique Schiltz
Domenico Scarpa, Primo Levi, le vrai début  : «  Buna Lager  »
Eugenio De Signoribus, Corps sans nom, traduit de l’italien et présenté par Martin Rueff

Paru le 1er juin 2014

Éditeur : Belin/ Po&sie

Genre de la parution : Revue

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.