Paul Pugnaud

(1912-1995)
Né à Banyuls en 1912. Il vit à Paris et fréquente les surréalistes puis s’installe avec sa femme à Belle Isle, où il sera poète et vigneron. Il envoie à René Rougerie son premier manuscrit Minéral en 1968 et confiera à l’éditeur ses douze recueils suivants. Homme, attaché à la mer et à la terre, a contrario de sa vie concrète, il tente d’approcher l’indicible par une poésie dense et abstraite.

Extrait

Ce sont des mots
Qui se délivrent des objets
Et les découvrent nus
Las d’habiller la terre
Ils ont senti l’âpre contact des sables
Qu’un simple courant d’air soulève
Ils ont sorti de leur refuge
Les images cachées
L’aube découvre une autre terre

extrait de "C’était hier et c’est demain", éd. Seghers, 2004

Bibliographie

  • Aux portes interdites, Éditions Rougerie, 2005.
  • Écouter le silence, Éditions Rougerie, 1999.
  • Air pur, Éditions Rougerie, 1987.
  • Aride lumière, Éditions Rougerie, 1983.
  • Atterages, Éditions Rougerie, 1977.
  • Les espaces noyés, Éditions Rougerie, 1971.

Apologie

Paul Pugnaud, par Frédéric Jacques Temple