Patrick Le Divenah

Patrick Le Divenah, de sang breton, de naissance angevine (au siècle dernier) et de résidence parisienne, est auteur et plasticien. Aussi amoureux des mots que des images, il les triture et les assemble souvent, contribuant parfois à l’illustration de revues et d’ouvrages.
Il est édité chez :

Il tient une rubrique hebdomadaire sur www.inks-passagedencres (Par ici la bonne soupe).

Extrait

poème
balsamine impatiens

qui dira le dilemme
qui chantera l’éloge douloureux
qui glorifiera l’incurable souffrance
de l’amant de la balsamine ?

toi
l’amoureux pris au piège de ton amour
toi qui ne peux saisir celle que tu aimes
sans que, végétale capsule éjaculante,
- impatiente noli me tangere
elle s’évanouisse (et non s’épanouisse) entre tes doigts

toi l’amant malheureux qu’Eros a réduit
à l’impuissant regard
toi qu’il a amputé
des mains de ton désir
toi le brûlant amant
le tout bruissant
cloîtré dans l’inféconde attente de l’impossible
les yeux rivés sur
cette hermaphrodite
psychrophile amoureuse des froidures

(extrait de Algues, barges & autres bestioles, éd. p.i.sage intérieur)

Bibliographie

  • Le Départ, La Tête à l’envers2016
  • L’Erotisme dans la poésie contemporaine ( collectif, sortie prévue 2016), classiques Garnier
  • Pensées sauvages, La Lucarne des écrivains, 2016
  • Algues, barges & autres bestioles, P.i.sage intérieur, 2015
  • Newton & Milo, Gros Textes 2014
  • Blasons du corps féminin, L’Échappée belle 2013
  • Mémoire de l’Imaginaire, Passage d’encres, 2012
  • Écrits du Nord (collectif) Henry
  • Nouvelles, collectif, Lilo
  • Rivalités (haïkus ; collectif)R.Clairon …

    Il publie poèmes, nouvelles, textes… dans les revues :
    L’Intranquille, Passage d’encres, Poésie première, Phoenix, Moebius (Québec), Diérèse, N47, Décharge, La Passe, Harfang, Soleils & Cendre, Verso, Traversées (Belgique), Filigranes, Friches, Poésie sur Seine, Traction-Brabant, Rue Saint-Ambroise, Xéros, Les Carnets d’Eucharis, L’ElixirE… Et en ligne : Incertain regard, Sitaudis, Décharge, Soc & Foc, les Carnets d’Eucharis, Recours au poème, le Capital des mots, Festival permanent des mots, …