Passagers des vents

Contact

association haïtienne fondée par James Noel

IntranQu'îllités n° 4 : Manifeste pour un nouveau monde

16 juin 2016

IntranQu’îllités n° 4 : Manifeste pour un nouveau monde

IntranQu’îllités n° 4
Revue de haute tension créatrice avec des pages qui vibrent et évoluent dans l’union libre des genres. Nous travaillons avec des poètes, des romanciers, des photographes, des philosophes, des musiciens, des peintres, des réalisateurs, pour constituer une poétique, façon boîte noire pour capter les vibrations et les imaginaires du monde, par le prisme de la beauté. Née par la force des choses au lendemain du séisme de 2010, IntranQu’îllités est conçue par ses fondateurs, James Noël (…)

IntranQu'îllités n° 4

1er juin 2016

IntranQu’îllités n° 4

IntranQu’îllités n° 4 Aminata Aidara, Hemley Boum, Aimé Césaire, Julien Delmaire, René Depestre, Ananda Devi, Christelle Evita, Gaël Faye, Armand "Gauz" Gbaka-Brédé, Nancy Huston, Dany Laferrière, Alain Mabanckou, Mohamed Mbougar Sarr, Karim Miské, James Noël, Rodney Saint-Éloi

IntranQu'îllités n°2

1er mai 2013

IntranQu’îllités n°2

Vouloir rassembler des énergies de partout, pour produire un beau rêve déguisé en revue, pourrait sembler chimérique. Paradoxalement, cette chimère est le carburant de notre motivation, c’est elle qui fait vrombir notre moteur.
Dans notre premier numéro paru en mai 2012, nous avons proposé une union libre des imaginaires, perlée d’une centaine de contributions. Nous avons rendu hommage au grand Jacques Stéphen Alexis, auteur inspirant et qui appelle les frères humains, au fil de ces mots, à un devoir (…)

Intranqu'îllités

1er mai 2012

Intranqu’îllités

C’est toujours la même transe, la même contrebande : mince chaos du dedans, pour vastes échos dehors.
Entrée en matière
IntranQu’îllités. Ne vous fiez pas à l’île, qui saute aux yeux comme une proposition de soleil, de clichés de sables fins. On est souvent conduit à percevoir l’île comme un territoire replié sur ses bornes, où il suffirait de pivoter sur un pied pour en faire le tour. Le préfixe In dans IntranQu’îllités pourrait même renvoyer à la négation de l’insularité. Ce titre est une manière, (…)

Poème
de l’instant

Georges Didi-Huberman

Survivance des lucioles

Les lucioles, il ne tient qu’à nous de ne pas les voir disparaître. Or, nous devons pour cela, assumer nous-mêmes la liberté du mouvement, le retrait qui ne soit pas repli, la force diagonale, la faculté de faire apparaître des parcelles d’humanité, le désir indestructible. Nous devons donc nous-mêmes - en retrait du règne et de la gloire, dans la brèche ouverte entre le passé et le futur - devenir des lucioles et reformer par là une communauté du désir, une communauté de lueurs émises, de danses malgré tout, de pensée à transmettre. Dire oui dans la nuit traversée de lueurs, et ne pas se contenter de décrire le non de la lumière qui nous aveugle.

Georges Didi-Huberman, Survivance des lucioles, Éditions de Minuit, 2009.