Passage d’encres : pures données

Passage d'encres : pures données

Intervenants : Anne Cauquelin - cyrille Bret - David Chritoffel/ Magalie Ochs - HéliosSabaté Berian - Norbert Godon - Claude Maillard - Etienne-Armand Amato - Loïc Le Bertern - Jean-Pierre Bobillot - Grégoire Courtois - Bernardo Schiavetta - Catherine Lenoble - Xavier Aimé - Pascal Pithois - David Chritoffel - Patrick Dubost - Volti - Pierre Fourny (ALIS).

Rencontres de différentes écritures, plate forme expérimentales d’approches et de styles innovants pour la pénétration d’une pensée en constante évolution ou circonvolution des mondes pour une nouvelle résonance des mots.

Paru le 1er septembre 2010

Éditeur : Passages d’encre

Genre de la parution : Revue

Poème
de l’instant

Ludovic Janvier

Bientôt le soleil

« Je ne cherche pas l’essor, l’oubli, la grâce, je sais qu’ils me sont impossibles. Et d’ailleurs je ne le voudrais pas. L’ange me fait peur. Non, je cherche la présence et le poids, ou plus exactement la présence me cherche, le poids me trouve, le poids sur moi de la lumière comme un mur, la présence à plein regard de la mer qui fait masse ou du feuillage hanté par le ciel. De sorte que les jours de timidité, ou de trop fort vouloir, je reste pris dans la glu du moment, prisonnier du trop plein jusqu’à la nausée. Les jours de décision, j’allais dire de légèreté mais ne te vante pas, je vois sortir de moi une réponse, plus ou moins claire, plus ou moins simple, plus ou moins forte. Content ? Non, jamais content. Mais, quand même, content. »

Ludovic Janvier, Bientôt le soleil, Flohic Éditions, 1998.