Partition rouge (poèmes & chants des Indiens d’Amérique du Nord)

Partition rouge (poèmes & chants des Indiens d'Amérique du Nord)

Introduction et traduction Jacques Roubaud et Florence Delay

Premiers occupants des territoires d’Amérique du nord, les Peaux-rouges
ont fondé la légende de leurs origines à travers le chant incantatoire et le récit épique de leur émergence au monde. C’est là la trace première d’une poésie cheyenne résolument tournée vers la désignation des êtres et des choses, soucieuse de donner vie au réel en lui donnant un nom. Mais la poésie amérindienne, c’est aussi une ode à la nature, en tout digne et superbe, sauvage et brute ; et c’est encore une litanie de formules chamaniques propres à faire de la parole un remède pour les âmes et les corps.
Au-delà des mouvements ethnopoétiques, Jacques Roubaud et Florence
Delay invitent à une immersion dans un univers du vivant et du sacré,
où le mot vaut un acte, où le poème est un agir et l’art la vie même.

EXTRAIT
"Si vous regardiez avec intensité
des CORBEAUX se trouvaient là
Dans ces sourcils qui vivaient
Sur son front.D’épais sourcils corbeaux,
oui
Et quand ce garçon baillait
Ces corbeaux-là se SOULEVAIENT
Puis redescendaient
sur ses yeux.Quand il commençait
à être fatigué
Et bâillait, les corbeaux
s’éveillaient davantage."

Paru le 1er avril 2007

Éditeur : Seuil

Genre de la parution : Anthologie

Poème
de l’instant

Andrée Appercelle

Soleil noir ta peau

Aucun souffle
cette immobilité
de pierre épuise
un siècle
me sépare
de ta peau
que je voudrais
minérale
pour fermer
mes doigts
sur elle comme
on chauffe
un caillou

Andrée Appercelle, Soleil noir ta peau, Le Temps des Cerises, 2006.