Parole prise, parole donnée de Mohamed Hmoudane

"Ton corps
barque nuptiale
constellée de caillots
limpides de venin
luminescent ton corps
barque nuptiale
halée de serpents
tout un orgasme durant
tu rassembles
les morts tu allumes
dans ta salive séminale
un alphabet sidéral
tu le craches
tu le dissémines…
Ton corps
barque nuptiale
sinuant les sillons…"

Mohamed Hmoudane est né en 1968 à El Maâzize, village du Maroc. En 1989, il immigre en France. Commence alors « un parcours de combattant » doublé d’une « quête poétique » sans complaisance ni concessions qui l’a amené à publier plusieurs ouvrages où s’impose d’emblée une voix singulière et puissante.
Parmi ses livres les plus récents, on peut citer Attentat (La Différence 2003), Incandescence (Al Manar, 2004) ou encore Blanche mécanique (La Différence, 2005).

Paru le 1er avril 2007

Éditeur : La Différence

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Rivages oubliés

Nous sommes devenus des noms innombrables
Immigrants ensemble
Les vêtements de la parole sont à présent secs
Et pour les sanglots
Le voyage Accroche des pinces à linge
Là-haut
Sur les cordes du vent.

Gebran Saad, Rivages oubliés, traduit de l’arabe (Syrie) par Antoine Jockey, Éditions LansKine, 2019.