Parler silence d’Horia Badescu

Parler silence d'Horia Badescu

"Nu étais-je
et la nuit me revêtit,
affamé étais-je
et les pommiers me nourrirent,
assoiffé étais-je
et les sources m’abreuvèrent,
harassé étais-je
et l’herbe du champ m’accueillit,
regardant en moi-même
nul soutien ne vis pour m’y appuyer."

Paru le 1er février 2011

Éditeur : L’arbre à paroles Maison de la Poésie d’Amay

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Étienne Faure

des hommes à la rue

des hommes à la rue qui s’en vont un à un
comme un éphéméride effeuillé

Étienne Faure, Revue Contre-Allées / 2021.