Paris est tout petit

Auteur : Jacques Prévert

Paris est tout petit

Poèmes, chansons, souvenirs, feuilletons. Jacques Prévert raconte Paris à sa manière.

Chacun de ses textes est né d’une rencontre avec un lieu, un être aimé, un regard, une silhouette, une image, une odeur, une couleur.

« Jacques, tu ne sais pas peindre, mais tu es peintre », lui a écrit un jour Pablo Picasso.

Jacques Prévert est le peintre de Paris. Comme Vincent Van Gogh, « Il a le regard bleu et doux / Le vrai regard lucide et fou / De ceux qui donnent tout à la vie / De ceux qui ne sont pas jaloux. »

Édition établie par Jean-Paul Liégeois

Paru le 1er mai 2009

Éditeur : Le Cherche-Midi

Genre de la parution : Anthologie

Poème
de l’instant

Qui veille sur la cigogne aveugle

Le bloc-notes sous l’oreiller

Je le retire à l’aube
du profond de mes songes.
Ma main a gribouillé,
en toute liberté, dans le noir.
J’en décrypte à peine les signes,
on dirait des inscriptions rupestres.
Je me suis adressée à moi-même
des messages d’ailleurs.
Et l’aube se précise
grâce à leur imprécision.

Blaga Dimitrova, 1922-2003, Qui veille sur la cigogne aveugle, traduit du bulgare par Vera Marinova, Revue Europe, 1990.