Pall mall – Journal 2000-2003 de Claude Minière

Pall mall – Journal 2000-2003 de Claude Minière

collection Morari

"Comment vivre, chaque jour, avec les vulgarités et les prisons de la Communication ? Comment se rappeler la liberté des espaces, la probité de l’étude, la marque d’un choix ? Comment proprement déceler le contemporain, l’il y a et l’Être ? Et pourquoi le Journal quand on a le poème ?

Polyphonie et dérèglement, le poème gagne spontanément l’éternité. L’écriture réfléchie du journal, elle, n’est qu’à deux doigts de sa consummation : va et vient, bien et mal, pensée et ignorance… Exercice moral de la retenue et de l’oubli.
A Londres, en Grèce, dans la campagne limousine, à Paris, à Berlin, le « Journal » de Claude Minière accompagne la préparation et la publication du recueil Hymne (paru chez Tarabuste). Mais pour ce poète, comme pour quelques autres écrivains, le Journal n’est pas un recueil de « confessions » ou de « notes intimes », il est un moyen vital de résistance à la confusion de notre époque : moyen de tourner la pensée vers ce qui mérite d’être pensé, et questionné."

Claude Minière, l’un des poètes français contemporains les plus importants, a publié de nombreux ouvrages au Seuil, dans la revue TXT, et chez plusieurs éditeurs de création d’aujourd’hui. Son journal est un témoignage extrêmement éclairant sur la pensée de notre société actuelle et de sa création artistique et
littéraire.

Paru le 1er novembre 2005

Éditeur : L’Act Mem

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Treizième poésie verticale

Aujourd’hui je n’ai rien fait.
Mais beaucoup de choses se sont faites en moi.

Des oiseaux qui n’existent pas
ont trouvé leur nid.
Des ombres qui peut-être existent
ont rencontré leurs corps.
Des paroles qui existent
ont recouvré leur silence.

Ne rien faire
sauve parfois l’équilibre du monde
en obtenant que quelque chose aussi pèse
sur le plateau vide de la balance.

Roberto Juarroz, Treizième poésie verticale, traduit de l’argentin par Roger Munier, Librairie José Corti, 1993.