Palimpsestes dans la poésie

Palimpsestes dans la poésie

par Deborah Hess

Espaces Littéraires
ETUDES LITTÉRAIRES, CRITIQUES POÉSIE MAGHREB, MONDE ARABE, MOYEN ORIENT AMÉRIQUE DU NORD MONDE CARAÏBES EUROPE

Cette approche de la lecture de la poésie contemporaine par le biais du palimpseste, (les poètes analysés : Edouard Glissant, Nicole Brossard, Tahar Ben Jelloun, Edmond Jabès, Marie-Claire Bancquart, Jean Daive, André du Bouchet, Jacques Roubaud ), permet de découvrir les richesses du poème par le moyen d’une poétique de la complexité.

Paru le 1er octobre 2011

Éditeur : L’Harmattan

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Jacques Ancet

La dernière phrase

Il n’y a ni drame ni déchirure.
On dirait dans le jour un infime
vertige. Rien ne change mais tout
vacille. ce qu’on voit, on le voit
comme s’il venait de s’absenter
et que chaque objet portait encore
une trace de ce qui s’éloigne.
Un peu de chaleur avant le froid.
Une attente qui n’attend plus rien.

Jacques Ancet, La dernière phrase, Frontispice de Paul Hickin, Éditions Lettres vives, 2004.