Pain de lumière

de Janine Modlinger

Pain de lumière

Pourquoi la parole ? Pourquoi le langage ? Pour remercier et partager avec les mots la réponse que suscite l’émerveillement devant les choses – devant la vie. Nos mots se présentent alors comme des « pains de lumière ». Ils nourrissent et éclairent en même temps le lecteur. L’invitent à son tour à prolonger la chaîne d’une reconnaissance dont l’impulsion première remonte chaque génération et se confond avec l’Origine. Dans ce nouveau recueil, les mots de Janine Modlinger se trouvent déposés comme une manne poétique sur la page. Le temps de la lecture, ils nous découvrent que la terre que nous habitons est déjà celle que nous espérons – la poésie s’y déploie comme un espace de promesse.

Donnez-moi
le plus simple,
le pain de lumière
l’auguste fenaison
des regards
la paille qui remercie,
au soir

Janine Modlinger a longtemps enseigné à Paris. Son dernier recueil, Traversée, a été publié chez Ad Solem.

Paru le 2 octobre 2019

Éditeur : Ad Solem

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Gérard de Nerval

« Vers dorés »

Homme ! libre penseur – te crois-tu seul pensant
Dans ce monde où la vie éclate en toute chose :
Des forces que tu tiens ta liberté dispose,
Mais de tous tes conseils l’Univers est absent.

Respecte dans la bête un esprit agissant…
Chaque fleur est une âme à la Nature éclose ;
Un mystère d’amour dans le métal repose :
Tout est sensible ; – et tout sur ton être est puissant !

Crains dans le mur aveugle un regard qui t’épie :
À la matière même un verbe est attaché…
Ne la fais point servir à quelque usage impie.

Souvent dans l’être obscur habite un Dieu caché ;
Et, comme un œil naissant couvert par ses paupières
Un pur esprit s’accroît sous l’écorce des pierres.

Gérard de Nerval, 1808-1855, « Vers dorés ».