PRIX ANDRÉE CHEDID DU POÈME CHANTÉ

« LETTRE À DES AMIS PERDUS » de RENÉ GUY CADOU par GOLSHIFTEH FARAHANI

GOLSHIFTEH FARAHANI marraine de L’ÉPHÉMÈRE

14e PRIX ANDRÉE CHEDID DU POÈME CHANTÉ

« LETTRE À DES AMIS PERDUS »

RENÉ GUY CADOU / Éditions Seghers

Réalisation - Balthazar Morvan
Postproduction - Martin Henrion

Sur une proposition de Sophie Nauleau
Remerciements à Nahal Tajadod
ainsi qu’à Inès Saidani

Afin de célébrer L’Éphémère, Le Printemps des Poètes invite les sociétaires de la Sacem à mettre en musique la «  Lettre à des amis perdus  », parue en 1946 dans «  Pleine poitrine  ».

Une dotation financière de 2 500 € récompensera le ou la lauréat(e), ainsi qu’une mise en lumière aux Francofolies de la Rochelle.

Chanson à envoyer avant le mardi 21 juin 2022

prixchedid@printempsdespoetes.com

Détails  : Rendez-vous sur la page dédiée au Prix Andrée Chedid du Poème chanté

© Le Printemps des Poètes

NOS PARTENAIRES :


Poème
de l’instant

Christian Morgenstern

« Nouvelles créatures proposées à la nature »

« Nouvelles créatures proposées à la nature »

L’oiseau-bœuf
Le dromadaire palmé
Le lion luisant
La roucouleuvre
Le hibou de manchon
Le cachalair
La punaise tentaculaire
Le taureau à sonnette
Le bœuf-paon
Le renard-garou
Le gentignol
Le pinson-scie
Le carlin d’eau douce
Le rat de vin
L’engouletempête
Le ver de ciel
Le chameau-épic
Le rhinocétalon
L’œillet-dinde de Noël
L’hommefeuille

Christian Morgenstern, Les chansons du Gibet, Die Galdenlieder, traduit de l’allemand par Jacques Busse, Les Cahiers Obsidiane, 1982.