Ode comme du fond d’une autre réalité de Max Carvalho

Ode comme du fond d'une autre réalité de Max Carvalho

Se peut-il depuis ces temps immémoriaux où le vent vous amorce,
où vous pleurez au fond des demeures inhabitées, mesurant votre propre battement au battement d’un coeur absent, se peut-il que nul n’ait jamais songé à composer l’ode qu’à l’instant j’écris à la fine pointe du souvenir de ce gémissement espacé dans la nuit ?

Paru le 1er septembre 2007

Éditeur : L’Arrière-Pays

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Coplas

Ce que tu nommes l’avenir
est un futur antérieur où
jamais nous ne pourrons aller.

José Bergamín, « Coplas », Traduction de L.-F. Delisse, Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.