Ode à la fin du monde de Pascal Bacqué

Ode à la fin du monde de Pascal Bacqué

Il y a sans nul doute une histoire de la poésie. Peut-être ce récit particulier, nourri de contingences individuelles et de graves nécessités collectives, est-il achevé. Peut-être donc la poésie, comme la langue, sont-elles à présent, ici ou ailleurs, ici et ailleurs, mortes.
Peut-être, par suite, puisque toute affirmation se contredit, l’histoire de la poésie n’est-elle pas achevée.
Si l’on se scandalise de ce qu’un homme se dise poète en se jugeant indépendant de l’histoire de la poésie et donc de l’espèce des poètes, il suffit de remplacer la poésie par un autre mot. Nul n’est requis d’être grec.

Paru le 1er septembre 2014

Éditeur : L’âge d’Homme

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

L’inspiration

un voyage m’attend
devant la feuille blanche
les ombres prennent chair
et les choses s’animent
on entend la comtoise
prendre le pouls du temps

Jean-Claude Albert Coiffard, « L’inspiration », Revue Poésie / première, 2021.