Nu(e) - n°71, Salah Stétié

Auteur : Salah Stétié

Nu(e) - n°71, Salah Stétié

Le numéro 71, sixième publication au format électronique, est consacré à Salah Stétié
Vous pouvez le télécharger (gratuitement) d’un simple clic sur ce lien.

Sommaire du numéro
NU(e)
Numéro 71

Numéro coordonné par Béatrice Bonhomme Denisa Craciun et Danielle Pastor

Salah Stétié et Denisa Craciun,
Dialogue entre un cœur soleil et un cœur lune
Stéphanie Nassif,
Salah Stétié, d’ombres et de lumière
Iulian Ionascu,
Carnet de photos
Salah Stétié,
Poèmes inédits
Michaël Bishop,
Salah Stétié : inconnaissance, altérité et mendicité, innombrable, sauvagerie, iridescence : Le Mendiant aux mains de neige
Michèle Finck,
Étude de la correspondance entre Salah Stétié et Yves Bonnefoy : deux « porteurs de lumière » Marianne Froye,
Salah Stétié, lecteur de Rimbaud. Lectures croisées
Marc-Henri Arfeux,
Poèmes accompagnés de dessins
Gabriel Grossi,
Béatrice Bonhomme en miroir de Salah Stétié
Anis Nouaïri,
Les Porteurs de feu de Salah Stétié : Apologie du poète
Aaron Prevots,
« Le plus pur carbone, le diamant natif » : L’Être poupée en vers isolés et reconfigurés, ou Pour un Stétié portatif
Scott Shinabargar,
La force de la dernière fleur
Bibliographie

Paru le 15 avril 2020

Éditeur : revue Nu(e)

Poème
de l’instant

James Noël

Brexit

Aux yeux des étoiles, les murs et les gratte-
ciels sont des géants aux pieds d’argile Les
étoiles, ça roule des reins et cille des yeux
dans leur migration hautement lucide Pour
elles, le monde est plat et sans hauteur dans
son asphalte, donc ils ne constituent pas une
preuve solide, indéboulonnable dans l’univers

James Noël, Brexit, suivi de La Migration des murs, Éditions Au diable vauvert / 2020.