Narcose de Marie-Françoise Prager

Narcose de Marie-Françoise Prager

Préface de Christian Dufourquet

Frontispice de Ada

"Atone qui me hante
où était le plaisir
du ferment bleuté
rouge pause,
rose altière et scabreuse
et au rire feutré
jaune rente simulée,
violette et amante paresseuse
qu’en descente anxieuse
et de cire ma main
prenait au bouquet
presque frais encore
aux regrets sans retour
flagrant à la tombe récente
que j’ai retrouvée en errant
le long dy nonchalant
et tiède immobile
au velouté et au refus
du moisi qui respire à peine
d’une paupière refroidie
au toucher qui jubile."

Paru le 1er mars 2009

Éditeur : L’arachnoïde

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.