Narcose de Marie-Françoise Prager

Narcose de Marie-Françoise Prager

Préface de Christian Dufourquet

Frontispice de Ada

"Atone qui me hante
où était le plaisir
du ferment bleuté
rouge pause,
rose altière et scabreuse
et au rire feutré
jaune rente simulée,
violette et amante paresseuse
qu’en descente anxieuse
et de cire ma main
prenait au bouquet
presque frais encore
aux regrets sans retour
flagrant à la tombe récente
que j’ai retrouvée en errant
le long dy nonchalant
et tiède immobile
au velouté et au refus
du moisi qui respire à peine
d’une paupière refroidie
au toucher qui jubile."

Paru le 1er mars 2009

Éditeur : L’arachnoïde

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Treizième poésie verticale

Aujourd’hui je n’ai rien fait.
Mais beaucoup de choses se sont faites en moi.

Des oiseaux qui n’existent pas
ont trouvé leur nid.
Des ombres qui peut-être existent
ont rencontré leurs corps.
Des paroles qui existent
ont recouvré leur silence.

Ne rien faire
sauve parfois l’équilibre du monde
en obtenant que quelque chose aussi pèse
sur le plateau vide de la balance.

Roberto Juarroz, Treizième poésie verticale, traduit de l’argentin par Roger Munier, Librairie José Corti, 1993.