Myriam Montoya

Myriam Montoya est née en 1963 à Bello (Colombie). Elle vit à Paris depuis 1994, où elle a publié ses deux premiers livres de poésie, Fugues/Fugas (1997) et Déracinements/Desarraigos (1999) tous deux traduits par Claude Couffon. En 2004 paraît une anthologie de son œuvre poétique, Vengo de la noche/Je viens de la nuit (éditions Ecrits des Forges et Castor Astral) traduite par Claude Couffon et Stéphane Chaumet.
Ses poèmes ont également paru dans diverses revues et anthologies de différents pays.
Parallèlement elle a traduit une anthologie de poésie africaine d’expression française, des poètes francophones et français, ainsi que la poète iranienne Forough Farrokhzad. Elle a été invitée dans de nombreux pays à plusieurs festivals et lectures.
« Dans les mots de Myriam Montoya, il y a la lumière : pas une lumière éclatante, celle d’un regard. Le regard d’une femme, un regard trans-lucide, sur la femme exilée, sur un tiers abandonné du monde, sur ces noyades anonymes dans l’obscurité, lessables du silence, dans l’abandon, la réclusion, dans la peur, la marche sans fin… ». (Luz Duarte).

Extrait

UN RAYON DE SOLEIL

Un rayon de soleil dénonce
l’invisible brin de soie
qu’a tendu l’araignée
dans le recoin obtus de mon balcon

Le talon nu du funambule
nous laisse en suspens
au mât du jour

La fleur brûlante
se penche dans le vide
sur le trottoir gît
son baiser agonisant

Myriam Montoya, Fleur de refus, Écrits des Forges/Éditions Phi, page 32. Traduction de Stéphane Chaumet.

Bibliographie

Fleur de refus, Éditions des Forges/Éditions Phi, 2009
Huellas/Traces, éditions L’Oreille du Loup, 2008
Vengo de la noche/Je viens de la nuit, éditions Ecrits des Forges et Castor Astral, anthologie traduite par Claude Couffon et Stéphane Chaumet, 2004
Déracinements/Desarraigos, traduit par Claude Couffon, 1999
Fugues/Fugas, traduit par Claude Couffon, 1997