Monique W. Labidoire

Née à Paris pendant la seconde guerre mondiale. ses parents, des émigrés hongrois ont fui le fascisme de leur pays en 1925 pour retrouver, hélas, l’occupation nazie en France de 1939 à 1945. Ces évènements ont marqué l’enfant, puis le poète. Etudes secondaires au lycée Edgar Quinet. Sa rencontre avec Guillevic en 1962 sera déterminante pour son devenir de poète. Elle n’a cessé d’animer des ateliers de poésie dans divers lieux tout en menant une vie professionnelle dans un cabinet d’études. Depuis quelques années elle anime, à Paris, le "Mercredi du Poète" où sont reçus les poètes contemporains dans toute leur diversité. Elle collabore à de nombreuses revues et participe à des colloques tant en France qu’à l’étranger.

Extrait

[. . . C’est comme si chaque jour s’absentait. Qu’une ombre disparaisse et c’est déjà lumière

Chaque jour s’absente et peu à peu l’ombre couvre de son linceul le grouillement des insectes, le coassement du crapaud. La douleur capture des zones inconnues, brise la paix nocturne, ensevelit la lumière promise.

Mais quelle promesse teinte ainsi la terre quand le regard mouille les feuilles, quand tout s’ensevelit sous le poids des heures et que la main palpite doucement au toucher de l’écorce.

La lumière dilue le paysage et c’est un linge de brume qui installe son territoire, déterminant l’opaque à la durée du
jour, basculant dans la nuit comme au passage silencieux du puma en forêt, sans un bruit, sans un écho. …]

[… Mais à ruminer le poème, creuser la matière, ne respirer qu’au rythme d’une harmonie trouvée, il y a péril. Écouter le monde c’est crier avec lui, c’est montrer présence au chaos.

Ce serait comme si de nouveau le temps s’absentait pour faire place à l’aventure d’un autre monde…]

Bibliographie

  • Gardiens de lumière, éditions Alcyone, mars 2017
  • Mémoire d’absence, Editinter, 2010
  • Requiem pour les mots, Editinter, 2009, prix Aliénor 2009
  • Soudaine Sources, Sac à mots éditions, 2007
  • S’aventurer avec Guillevic et neuf poètes contemporains  : Lectures de Guillevic -Marc Alyn-Marie-Claire Bancquart-Serge Brindeau-Andrée Chedid- Alain Duault-Charles Dobzynski-Daniel Leduc-Bernard Vargaftig-Serge Wellens, Editinter, 2006
  • Lointaines écritures, Editinter, 2005
  • Epeler le monde, récit-poème à deuxvoix avec André R. Labidoire, Librairie Galerie Racine, 2004
  • Peuplement de la parole, Editinter
  • Jardin dans la presqu’île, ed. Alain Benoît
  • L’exil du poème, Librairie Galerie-Racine
  • L’âne de la myrtille, La Bartavelle, gravures de Marie Alloy, préface d’Henry Bulawko
  • Triptyque, La Bartavelle
  • Natures illlimitées, Le milieu du jour, postface de Guillevic Le maillon, la chaîne, Guy Chambelland, épuisé
  • Saisir la fête, Guy Chambelland, préface de Guillevic, épuisé
  • Arythmies, ed. Saint-Germain-des-Prés
  • Cassures, ed. Saint-Germain-des-Prés
  • Géographiques, Le milieu du jour

    Livres d’artistes

  • Les quatre éléments, livres d’artistes chez Robert Blanhet, 2005, poèmes de Guillevic, Michel Butor, Jean Campa

    Récit

  • 1942 une enfance et un peu plus, Editinter, 2010