Mon coeur qui est maître de moi… de Charles d’Orléans et Christine Pisan

Mon coeur qui est maître de moi… de Charles d'Orléans et Christine Pisan

"Je pense qu’il n’est sous le soleil
Plus vrai martyr que vous.
Coeur, à qui demanderez-vous conseil"

Paru le 1er juillet 2006

Éditeur : Alternatives

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Charles Baudelaire

Hymne à la beauté

L’éphémère ébloui vole vers toi, chandelle,
Crépite, flambe et dit : Bénissons ce flambeau !
L’amoureux pantelant incliné sur sa belle
A l’air d’un moribond caressant son tombeau.

Que tu viennes du ciel ou de l’enfer, qu’importe,
Ô Beauté ! monstre énorme, effrayant, ingénu !
Si ton œil, ton souris, ton pied, m’ouvrent la porte
D’un Infini que j’aime et n’ai jamais connu ?

Charles Baudelaire, 1821-1867, « Hymne à la beauté », Les Fleurs du mal , 1857.