Max Jacob par Antonio Rodriguez

Max Jacob est une figure centrale de l’univers intellectuel et culturel du XXe siècle : à la fois poète, peintre, essayiste, romancier, il fréquente Montmartre et Montparnasse, Man Ray, Picasso, Apollinaire, Braque, et participe pleinement à la vie mondaine et artistique d’un Paris mythique. Il meurt à Drancy en 1944, laissant derrière lui de la poésie, des dessins, peintures, lettres, méditations…
En 1945 et 1946 sont publiés à la Table Ronde, sous l’impulsion de Jean Cocteau et de Pierre Colle, ami et légataire de Max Jacob, deux ouvrages posthumes, marqués par l’important mysticisme de l’écrivain à la fin de sa vie : Les Méditations religieuses, et L’Homme de cristal, accompagnés l’un comme l’autre d’illustrations de l’auteur.
Ces deux textes sont ici augmentés d’une conférence inédite de Max Jacob, La Vérité du poète, et présentés par Antonio Rodriguez, spécialiste de Max Jacob, qui complète l’ensemble d’une préface et de documents critiques. Inspirée des premières parutions de ces œuvres, elles-mêmes enrichies de divers supports et d’une réflexion sur l’univers créatif de l’auteur, cette réédition dépasse l’intérêt historique de l’anniversaire de la mort de l’auteur, pour ouvrir une nouvelle perspective sur les différents courants qui animent la production de Max Jacob.

Paru le 1er mai 2015

Éditeur : La table ronde

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Emmanuel Moses

Il était une demi-fois

Donnez-moi un mot
J’en ferai deux, j’en ferai trois
Et puis cent, et puis mille
Et quand je ne pourrai plus compter
Je repartirai en arrière
Jusqu’au tout premier
Qui sera le dernier.

Il était une demi-fois, Emmanuel Moses, illustré par Maurice Miette, Éditions Lanskine, 2019, p.32.