Marche vers la fin de l’hiver

Roland Reutenauer

Par ses reflets la neige élague
aulnes et bouleaux
démêle un fouillis de ronces

détachées d’un ciel blafard
de grandes plaques jonchent l’étang
les éclats nous tailladent les chaussures

colline après colline
on parcourt des futaies limpides
sur un chemin sans ornières ni bornes

de l’horizon le soir expulse
une laine écarlate
qu’on se l’enroule autour du cou

elle brûlera jusqu’au silence
les quatre vérités en travers de la gorge

Poème
de l’instant

René Depestre

En état de poésie

L’état poétique est le seul promontoire connu d’où par n’importe quel temps du jour ou de la nuit l’on découvre à l’œil nu la côte nord de la tendresse.

René Depestre, En état de poésie, Éditeurs français réunis, 1980.