Mantra Box

Auteur : Franck André Jamme

Mantra Box

Avec ce livre, nous ne sommes pas éloignés du théâtre de Michaux, dont Franck André Jamme fut proche, ni d’une certaine épure beckettienne, épure atténuée cependant par une sorte de halo onirique et l’étonnement, tour à tour effrayé et respectueux, devant l’énigme qu’est la vie.

Les lecteurs de Franck André Jamme sont habitués à ces poèmes où passent les voix d’hommes et de femmes, sans que ces derniers soien nommés ni même précisés. On retrouve cette caractéristique dans ce dernier ouvrage, construit autour du dialogue entre un homme et une femme, dialogue poursuivi page après page, orchestré par le regard d’un narrateur et rythmé par des pauses, des stations, toute une mesure du temps qui n’est pas sans évoquer le théâtre.

Cette dramaturgie intime est elle-même scandée par les sept interventions de la juke-box (d’où le titre) délivrant, sous forme de refrains, conseils et constats, morale rêveuse et mises en garde qui n’excluent pas l’humour.

Paru le 1er avril 2011

Éditeur : Conférence

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.