Manière de sombre

Auteur : Gérard Titus-Carmel

Manière de sombre

de Gérard Titus-Carmel

1.
L’impatience nouée au plus sombre des nerfs

Le frottement du crin le souvenir aussi

Des mèches de la mort tendues sur le mémoire

Des jours bâtis pierre après pierre à la lumière

De l’ancien soleil si près du vide d’aimer

Qu’encore cet arpent de sol que tu chauffas

A la tiédeur de ta marche tu en conserves

L’indice à l’arrière de tes talons tu sais

Que je ne me suis jamais divisé de toi

Qui toujours as éclairci l’ombre d’un seul coup

De dents et ton sourire à ce moment de dire

Combien fut épuisant ce dévalement d’être

Paru le 1er septembre 2004

Éditeur : Obsidiane

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.