Mandalay

Contact

35 rue de Broca

75005

Paris

Motu de Philippe Merlet

1er juin 2010

Motu de Philippe Merlet

"Tu écris
tu gravis cette pente
sans raison
jusqu’à la courbe
au lacet
où un nouvel horizon
élargit tes jours
serre la gorge
t’éblouit…"

Visage perdu de Philippe Merlet

1er novembre 2008

Visage perdu de Philippe Merlet

"La peur
dans chaque cellule
attend que se
répètent
les piqûres des mots
pénètrent l’espoir
d’un liquide bleu
dehors les pierres verticales
découvrent leurs dents de jaguar
et le poignet ensanglanté
ne se souvient plus du coq
de bronze
l’eau coule un fleuve
emporte
un chien erre crie
le temps est une pluie d’aiguilles
et quatre feux mis
au corps
sortent d’une carapace camisole
des fourmis rouges de (…)

Poème
de l’instant

Georges Didi-Huberman

Survivance des lucioles

Les lucioles, il ne tient qu’à nous de ne pas les voir disparaître. Or, nous devons pour cela, assumer nous-mêmes la liberté du mouvement, le retrait qui ne soit pas repli, la force diagonale, la faculté de faire apparaître des parcelles d’humanité, le désir indestructible. Nous devons donc nous-mêmes - en retrait du règne et de la gloire, dans la brèche ouverte entre le passé et le futur - devenir des lucioles et reformer par là une communauté du désir, une communauté de lueurs émises, de danses malgré tout, de pensée à transmettre. Dire oui dans la nuit traversée de lueurs, et ne pas se contenter de décrire le non de la lumière qui nous aveugle.

Georges Didi-Huberman, Survivance des lucioles, Éditions de Minuit, 2009.