Machine arrière

Auteur : Samantha Barendson

Machine arrière

Dans Machine arrière , Samantha Barendson nous entraîne à ses côtés pour revivre avec elle les grandes ou petites étapes qui ont marqué sa vie.
Le recueil commence avec des poèmes à hauteur d’enfant, découvrant la magie mais aussi la violence de l’existence, les premiers flocons de neige, les premières hontes, et elle se poursuit à l’adolescence jusqu’à l’âge adulte qui la fera devenir poète.
Un recueil de poésie bouleversant de sincérité, écrit avec justesse et légèreté.
Une manière de journal intime poétique où l’auteure retrouve et développe quelques-uns des thèmes qui lui sont les plus chers…

« Dans ce livre, j’avais envie de voir si je pouvais donner la sensation d’une existence uniquement à partir de souvenirs. Chaque texte est donc une image, une photographie. »

J’avais 851 jours
quand tu es parti

Mon premier souvenir
c’est le vide
le rien
le noir
mots associes

Paru le 1er mars 2017

Éditeur : La Passe du Vent

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.