Ma peau est fenêtre d’avenir

Auteur : Tanella Boni

car tes mains saignent encore de devoir
serrer d’autres mains tissées de ruse
rivées aux sources de la déchirure des voix
seul lieu qui panse en gerbe nos plaies
où suppure la haine de l’autre

mais ta peau ne dort pas
à l’ombre des maux du monde

ta peau est fenêtre d’avenir
vers un lointain futur
dont tu traces les lignes
avec la fine pointe de tes yeux

Paru le 1er février 2004

Éditeur : Rumeur des Ages

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Coplas

Où va donc ce chemin ?
- Ce chemin ne va pas :
ce chemin reste là,
à l’endroit où il est.

José Bergamín, « Coplas », Traduction de L.-F. Delisse, Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.