Ma faim noire déjà de Roger Bernard

Ma faim noire déjà de Roger Bernard

de Roger Bernard

nouvelle édition de Roger Bernard

"Il avait brûlé en résistance davantage de lumière que la plupart de ses contemporains". Dominique de Villepin

poème de Roger Bernard :

La naissance indécise
"La main caresse une torche de froid,
et l’ombre allume une étoile de peur.

Le doigt souffre l’extase du silence,
et l’oeil s’appuie sur la pitié de l’air.

Eve s’agrippe à l’aurore de l’os,
et suit le chaud d’un éveil de mésange.

La main caresse une torche de froid,
et l’ombre allume une étoile de peur.

Mais rien n’est pur qu’un espace de faim."

Paru le 1er mai 2004

Éditeur : Seghers

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.