M’accompagne de Marc André Brouillette

M'accompagne de Marc André Brouillette

Ce recueil de poèmes en prose est composé de sept suites dédiées respectivement à une couleur. Constituant le point d’ancrage d’une rencontre entre les mondes extérieur et intérieur, la couleur surgit et avive le regard. Elle suscite un parcours qui s’appuie sur la sensation, l’introspection et la rêverie. Les textes poursuivent une réflexion, amorcée dans les recueils précédents, autour des traces sensibles que le monde dépose en chaque individu. En articulant ainsi les couleurs, les sensations et les mots, l’auteur crée un univers où la sensibilité picturale côtoie celle du texte et de l’être.

Marc André Brouillette a publié aux Éditions du Noroît Les champs marins (1991), Carnets de Brigance (1994 – Prix Desjardins), Vent devant (2001) et,
aux éditions Roselin, un livre d’artiste en collaboration avec le peintre Richard Deschênes, Aujourd’in, les lointains (2001). Ses textes ont été publiés dans des ouvrages collectifs, des anthologies, des manuels scolaires, et des revues québécoises, françaises et américaines.
Il a dirigé plusieurs dossiers consacrés à l’écriture et la poésie dans les revues Voix&Images, Études françaises ainsi que Liberté, dont il est membre du comité de rédaction depuis 2000.

Paru le 1er octobre 2005

Éditeur : Le Noroît

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.