M’accompagne de Marc André Brouillette

M'accompagne de Marc André Brouillette

Ce recueil de poèmes en prose est composé de sept suites dédiées respectivement à une couleur. Constituant le point d’ancrage d’une rencontre entre les mondes extérieur et intérieur, la couleur surgit et avive le regard. Elle suscite un parcours qui s’appuie sur la sensation, l’introspection et la rêverie. Les textes poursuivent une réflexion, amorcée dans les recueils précédents, autour des traces sensibles que le monde dépose en chaque individu. En articulant ainsi les couleurs, les sensations et les mots, l’auteur crée un univers où la sensibilité picturale côtoie celle du texte et de l’être.

Marc André Brouillette a publié aux Éditions du Noroît Les champs marins (1991), Carnets de Brigance (1994 – Prix Desjardins), Vent devant (2001) et,
aux éditions Roselin, un livre d’artiste en collaboration avec le peintre Richard Deschênes, Aujourd’in, les lointains (2001). Ses textes ont été publiés dans des ouvrages collectifs, des anthologies, des manuels scolaires, et des revues québécoises, françaises et américaines.
Il a dirigé plusieurs dossiers consacrés à l’écriture et la poésie dans les revues Voix&Images, Études françaises ainsi que Liberté, dont il est membre du comité de rédaction depuis 2000.

Paru le 1er octobre 2005

Éditeur : Le Noroît

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Alejandro Jodorowsky

Es como abrir un menhir con las manos

Cesad de buscar, vosotros mismos sois la puerta
y también los guardianes que prohiben la entrada.
A cada paso que dais os alejais del ombligo
convertidos en fantasmas sedientos de aventura.
Creeís que el matrimonio os libera de la muerte
o que el dinero os inscribe en la jerarquía divina.
Cesad de buscar, el filtro mágico es la conciencia,
ojo que puede regresar a las cuencas vacías de Dios
atravesando la muerte. Nadie se encuentra a sí mismo
recorriendo los mares o bajando a cavernas.
No es fácil, es como abrir un menhir con las manos
porque tenemos un alma más dura que la piedra.

Alejandro Jodorowsky, Traduit de l’espagnol (Chili) par Martin Bakero et Emmanuel Lequeux
dire ne suffit pas, no basta decir, Le Veilleur Éditions, 2003.