Lumières passagères de Martin Laquet.

Lumières passagères de Martin Laquet.

Martin Laquet nous livre ici des émotions secrètes, des nostalgies palpables, surgies de son lien quotidien avec les élèves qu’il encadre dans un collège. Flirtant lui-même avec cet âge instable, farouche et conquérant dont la proximité lui renvoie son image, il s’applique à saisir des profils et des atmosphères qu’il sait éphémères et fragiles mais tellement précieuses.

Paru le 1er septembre 2010

Éditeur : Sang d’encre

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Journal 1887-1910

Chaque fois que le mot « Jules » n’est pas suivi du mot « Renard », j’ai du chagrin.

29 mai 1903

Jules Renard, Journal 1887-1910, Actes Sud, 1995.