Lumière des mains suivi de L’incessant tourment d’espérances

Auteur : Jean-Pierre Spilmont

Lumière des mains suivi de L'incessant tourment d'espérances

Photographies de Henri Maccheroni

Ce pourrait être là.
Ce lieu où un regard, peut-être, suffirait pour étreindre, un instant, l’éblouissante lumière de l’attente. Frémissement du temps dans la clarté des bouleaux et des trembles.

Ce pourrait être un lieu où le souvenir de ce qui fut resterait à jamais enfoui dans les fissures de l’ombre. dans les plaiers de la terre. Dans les plaies de la terre. Dans l’innocence inquiète de l’aube qui va naître.

Paru le 1er avril 2005

Éditeur : Cadex

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Lettre à George Sand

25 juillet 1833,

Mon cher George,

J’ai quelque chose de bête et de ridicule à vous dire. Je vous l’écris sottement, au lieu de vous l’avoir dit, je ne sais pourquoi, en rentrant de cette promenade. J’en serai désolé ce soir. Vous allez me rire au nez, me prendre pour un faiseur de phrases dans tous mes rapports avec vous jusqu’ici. Vous me mettrez à la porte et vous croirez que je mens. Je suis amoureux de vous, je le suis depuis le premier jour où j’ai été chez vous.

Alfred de Musset, 1810-1857, Lettre à George Sand.