Luc Bérimont

(1915 -1983)
Né en Charentes en 1915, sous le nom d’André Leclercq. Il passe une enfance heureuse dans le Nord au sein d’une famille modeste originaire des Ardennes. Sa rencontre avec Jean Bouhier, fondateur de l’Ecole de Rochefort sera décisive. Il s’installe à Rochefort et se reconnaît pleinement dans ce cercle poétique où se nouent de profondes amitiés. Parallèlement à son œuvre de poète et de romancier, il devient producteur d’émissions littéraires et musicales. Sa poésie, puisant sa force dans la nature traduit un rêve d’unité avec une allégresse traversée cependant par une profonde inquiétude.

Extrait

LA NUIT D’AUBE

Une rose a percé la pierre de la neige
Une rose a percé la pierre de l’hiver
Galopez dans le ciel, chevaux blancs des cortèges
Une rose a percé la pierre de la neige.
Une rose a tremblé sur la paille, à l’auberge
L’ange au gantelet noir roule sous les sapins
Une rose a tremblé, plus frileuse qu’un cierge
La neige lacérait le ciel ultramontain.
Édifice du temps un enfant vous renverse
Une rose, une lampe, une larme au matin.
Il suffit d’un baiser qui réchauffe la neige
Et notre rose à nous brûle déjà ta main.

extrait de "C’était hier et c’est demain", éd. Seghers, 2004

Bibliographie

Publications

  • Luc Bérimont, anthologie, éditions Bruno Doucey, à paraître en mars 2015
  • Portrait de l’artiste en chat crevé, jeunesse, éd. du Jasmin, 2014
  • Poésies Complètes, Presses Universitaires d’Angers, 2010
  • Poésies complètes I, Le Cherche-midi, Presses Universitaires d’Angers, 2000
  • Reprise du récit, éditions Rougerie, 1983
  • L’évidence même, Flammarion, 1971
  • Les mots germent la nuit, Pierre Seghers, 1951
  • La huche à pain, les Amis de Rochefort, 1943
  • Cadou - Bérimont et les poètes de l’école de Rochefort, Revue 303, 2010
  • Luc Bérimont, par Paul Chaulot, P. Seghers, collection Poètes d’aujourd’hui, 1966
  • Apologie

    Luc Bérimont par Jean-Pierre Siméon

    (1915-1983). En poésie aussi, le temps permet de remettre en perspective les parcours et les oeuvres et, passés les modes et les engouements circonstanciels, de reconsidérer leur présence et le poids de leur parole. Lire la suite

    Voir la "poéthèque" de J-P Siméon