Louis Aldebert

Louis Aldebert est né à La Malène (Lozère ) en 1934. Il a vécu 60 ans à Paris, en gardant de solides attaches en Languedoc où il est revenu à la fin du siècle.
Après une vie professionnelle intense et variée, il aspire à se consacrer uniquement à une vocation de l’écriture, trop longtemps contrariée.
Elle s’exprime électivement à travers la création poétique, dont la pression n’a jamais cessé de croître depuis que la lecture de Pierre Reverdy et l’écoute de Gaston Bachelard ont éveillé chez lui une envie irrépressible.
Ainsi quatre recueils en 50 ans ont témoigné d’urgences périodiquement impérieuses.
Poète rare, il ne livre à l’édition qu’une sélection rigoureuse de textes qui jalonnent les étapes importantes de sa vie.
Elles rassemblent des aventures intérieures vécues avec ceux, et surtout celles, qui ont partagé ses engagements, éprouvé intensément les mêmes passions exigeantes et tourmentées.
Ses images, au-delà de l’anecdote et de la sentence, passent tantôt par le tamis familier de la vie et des paysages arides des Causses lozériens, camouflages de vérités telluriques, tantôt par l’écoute des murmures du corps toujours désirant, toujours prodigue. C’est à travers cette ascèse qu’il tente de révéler son intuition profonde d’un sens qu’il extrait de la confrontation, aléatoire ou provoquée, des mots. Traqueur d’émotions et d’images, il continue alors de libérer des réserves engrangées dans un vécu secret.
Pour lui, ses poèmes ne doivent pas être lus en public. Ils sont, par essence, uniquement voués à la rencontre privilégiée et intime d’un lecteur et de l’auteur, bulle étanche de reconnaissance qui s’impose au temps, celui d’une lecture.

Extrait

nostalgies

la balafre du cirrus dans le bleu
écorchure indélébile
à l’envers des yeux

la dérive de la truite
entre deux reflets d’eau
résurgente cicatrice
à contre-courant de l’âme

la braise clignante qui sourit
lèvres ourlées sous les cendres
son reflet fauve dans tes yeux éblouis

la coque de l’amande
chue au tréfonds de la bouche d’ombre
nul ne saura l’amère énigme de son coeur

Bibliographie

Recueils

  • Sommes de toutes parts, Éditions le Cherche midi, 2009.
  • Double fonds, Éditions le Cherche-midi, 2000.
  • Génitifs d’elles, Éditions Saint-Germain des Prés, 1978.
  • L’envers élucidé, Éditions Saint-Germain des Prés, 1970.

Anthologies

  • La poésie française contemporaine, par Jean Orizet, Éditions le Cherche midi, 2004.

Revue

  • Les hommes sans épaules, N°5 - 1998
    La poésie contemporaine de langue française depuis 1945, par Serge Brindeau, Éditions Saint-Germain des Prés, 1973.