Lointains de Georges Bonnet

Lointains de Georges Bonnet

Des mots que j’aime sont sarments noueux et secs, sans ambiguïté en leur aspect rudimentaire. Aveuglés très par la lumière, ils parlent à voix couverte, sous d’humbles frondaisons.

Paru le 1er mars 2005

Éditeur : Océanes

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Emmanuel Laugier

Feuilles bruissantes

« Feuilles bruissantes »

Quand se dessine,
dans le ciel blême,
le tremblement des peupliers,
je suis
dans la respiration des feuilles bruissantes,
fraîcheur
et frisson de lumière.

Novella Cantarutti, 1920-2009, Ultima stella, Éditions fario, 2021.