Librairie Galerie Racine

Les éditions Librairie-Galerie Racine publient des poètes depuis 1996, au 23 de la rue Racine, 75006 Paris. C’est un lieu de librairie qui fut l’antre de Guy Chambelland. Au-delà des idéologies et des modes ardentes, son équipe privilégie avant tout les langues diverses de l’émotion. Le poète doit être un trouveur de sens et de féerie.

Contact

23 rue Racine

75006

Paris

Tu vas attraper froid (ethopées) d'Eric Sénécal

1er octobre 2012

Tu vas attraper froid (ethopées) d’Eric Sénécal

FERMENT
(extraits)
1.
Persuadé aujourd’hui
L’été n’est pas blanc. Pas blanc ! Mais demain ?
La nuit me bougera-t-elle à l’intérieur, bougera-t-elle
Mon œil, mon regard
mes suites de mots, pour s’enfourcher sur d’autres vides, de
moi Inconnus ? L’été n’est pas blanc,
alors ?
Le désordre (écrire le désordre) dévoile son vide au fur et
à mesure que je l’empile, lui donne mes corps
Pour mots.
Je vieillarde.
Ris, vieux con, ris ! RIS !
Donne-toi (…)

L'Homme est une île ancrée dans ses émotions de Christophe Dauphin

1er mars 2011

L’Homme est une île ancrée dans ses émotions de Christophe Dauphin

Le récit de cette pièce a pour but de rendre familier le poète à ceux qui écoutent ses vers et de supprimer la distance entre l’être et le faire.

Totems aux yeux de rasoir de Christophe Dauphin

1er octobre 2010

Totems aux yeux de rasoir de Christophe Dauphin

Préface de Sarane Alexandrian.
"Paysage
S’emparer du blanc et du bleu derrière tes yeux
S’emparer du silence qui frappe à la porte
S’emparer de l’heure qui nous bâtit
La plaie béante d’un vendredi soir d’oubli
Le sommeil de la réalité
Le piège où se prend ton visage."

Dehors

1er octobre 2010

Dehors

"Les oiseaux ne disent
Que le bonheur des branches
A l’aube la mouvance du ciel
Infiniment la feuille qui commence le monde
Et la réponse du silence
Où bat le coeur de l’arbre."

Tout ce qu'il reste d'ombres dans la nuit de Jean Ribes

1er octobre 2010

Tout ce qu’il reste d’ombres dans la nuit de Jean Ribes

"Une petite voix au téléphone
et je t’imaginais attentive et penchée
sur ce lien ténu d’un moment
toujours trop court et trop lointain
toujours si dur à rompre
d’une souffle chuchoté
je t’embrasse
moi aussi
et le déclic qu’on attendait encore de l’autre
avant de se retrouver seul."
Jean Ribes

Le ciel s'envoie en l'air de Janine Magnan

1er septembre 2010

Le ciel s’envoie en l’air de Janine Magnan

Yves Martin dans une pièce de Janine Magnan.
Yves Martin, le poète, s’en est allé.
A son enterrement ses amis sont là pour un dernier adieu. Murmures, pluie, froid, collation, chacun, à travers les mots du poète, raconte leur amitié.
Chacun veut imposer ses souvenirs afin de créer l’histoire et son héros, lequel réapparaît pour casser les conflits et entraîner pour casser les conflits et entraîner une dernière fois ses amis dans les dédales de sa vie, de sa poésie, pour de merveilleuses retrouvailles. (…)

Hocus Corpus de Svante Svahntröm

1er juin 2009

Hocus Corpus de Svante Svahntröm

"Le vin est la joie d’une langue de feu
dans une fourmillière
avant la pluie"

Nuit à fleurs Taille 44 de Caroline Renédebon

1er juin 2009

Nuit à fleurs Taille 44 de Caroline Renédebon

"Amaryllis, fleurs d’assoiffés.
Les champs tirent à perte de vue.
Elles attendent dans leur bocal."

La pampa de l'absolu

1er juin 2008

La pampa de l’absolu

Anthologie des poètes de "l’Arche 33"
"Avis de souffrance
Crise béante en ses veines fendues
elle ne sera pas raccommodée
qui s’est détruit ne mérite pas récupération
même à la campagne.."
Therèse Plantier

Les yeux fermés de Daniel Lander

1er juin 2008

Les yeux fermés de Daniel Lander

"temps aboli sommeil
vagues de transparences
où flotte le dormeur…"

Poème
de l’instant

À la ligne

On est au XXIe siècle
J’espère l’embauche
J’attends la débauche
J’attends l’embauche
J’espère

Attendre et espérer
Je me rends compte qu’il s’agit des derniers mots
de Monte-Cristo

Joseph Ponthus, À la ligne, Éditions de la Table ronde, 2019.