Les poètes maudits

Les poètes maudits

Dossier par Jean-François Frackowiak.

« Suis-je né trop tôt ou trop tard ? / Qu’est-ce que je fais en ce monde ? / Ô vous tous, ma peine est profonde : / Priez pour le pauvre Gaspard. »

Mal dans leur temps, mal dans leur vie, mal dans leurs amours : les poètes que nous lisons dans cette anthologie se sentent maudits. Paul Verlaine prend la voix d’un adolescent apparu soudain dans une ville allemande, semblant avoir passé son enfance enfermé loin des siens. Celui qu’on surnomme alors « l’orphelin de l’Europe » incarne l’écrivain qui ne sait comment se comporter avec ses semblables. Comme l’albatros de Baudelaire, « ses ailes de géant l’empêchent de marcher ».

Visions poétiques du monde
Je découvre
J’analyse
Nous avons la parole
Prolongements

Classe de troisième.

Paru le 13 juin 2019

Éditeur : Gallimard jeunesse

Genre de la parution : Anthologie

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.