Le plus doux poignard

Auteur : Alain Borne

Le plus doux poignard

Préface de Mathieu Bénézet
Frontispice de Jean-Paul Héraud

"Ne rêve pas car ton rêve est petit, il ne deviendra jamais deux ailes qui t’enlèveront d’ici.
Il n’y a d’ailes nulle part ni d’air ni d’ailleurs.
Même autre chose serait dérision comme de passer du pain au fruit qui ne change pas ta bouche vorace vers le ventre.
Même changer ta bouche te serait dérisoire.
Même changer ton âme.
Même tomber en Dieu, même si Dieu soudain se mettait à luire d’éveil et d’orage.
Même si Dieu devenait Dieu."

Paru le 1er juin 2012

Éditeur : L’arachnoïde

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.