Le monde, les réfugiés et la mer

Le monde, les réfugiés et la mer

(Anthologie poétique)

Ce recueil fait suite à un appel à écriture lancé à l’été 2015, avec le Ministère Universel des Poésiens (collectif international de po-éthique)
*
Aujourd’hui j’ai rêvé
Que le port du sourire partagé,
Que le port de l’accueil,
Était autorisé, encouragé, à toute heure,
En dehors même des heures de service.
Il s’agit bien sûr
Du port du sourire fraternel
Qui vient du plus profond de soi,
Pas du smiley automatique.
Aujourd’hui je suis devenu
Citoyen d’autrui.
Bienvenue à toi,
Autre moi-même
Que tu sois venu de la terre ou de la mer !
Que tu sois binational, trinational, multinational
Tu seras toujours aux couleurs du monde, mon frère.
(J. F.)

Paru le 1er février 2016

Éditeur : Corps puce

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Alejandro Jodorowsky

Es como abrir un menhir con las manos

Cesad de buscar, vosotros mismos sois la puerta
y también los guardianes que prohiben la entrada.
A cada paso que dais os alejais del ombligo
convertidos en fantasmas sedientos de aventura.
Creeís que el matrimonio os libera de la muerte
o que el dinero os inscribe en la jerarquía divina.
Cesad de buscar, el filtro mágico es la conciencia,
ojo que puede regresar a las cuencas vacías de Dios
atravesando la muerte. Nadie se encuentra a sí mismo
recorriendo los mares o bajando a cavernas.
No es fácil, es como abrir un menhir con las manos
porque tenemos un alma más dura que la piedra.

Alejandro Jodorowsky, Traduit de l’espagnol (Chili) par Martin Bakero et Emmanuel Lequeux
dire ne suffit pas, no basta decir, Le Veilleur Éditions, 2003.